Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
ETUDE DE LA SENSIBILITE AU
COMPOSE VIBRIOSTATIQUE O129
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 

Rechercher sur le site

1. PRINCIPE

Ce test permet de caractériser le genre Vibrio (différenciation avec le genre Aeromonas de la famille des Aeromonadaceae).
On met en évidence la sensibilité au composé vibriostatique O129 (2,4 diamino-6,7 diisopropylptéridine) en utilisant un disque imprégné de cette substance. La sensibilité, qui caractérise le genre Vibrio, se manifestera par une zone d'inhibition autour du disque (après ensemencement par inondation d’une gélose Mueller-Hinton).

2. TECHNIQUE

  • Préparation de l'inoculum: une anse de culture liquide de 18 h dans 10 mL d'eau physiologique stérile.
  • Ensemencement par inondation ou écouvillonnage d'un milieu de Mueller-Hinton (voir technique antibiogramme).
  • Dépôt au centre de la boîte un disque imprégné de composé vibriostatique (O129). Appuyer légèrement avec une pince (préalablement flambée) pour assurer l'adhérence du disque.
  • Incubation à 37°C en aérobiose pendant 18h.

3. LECTURE

  • Pas de zone d'inhibition autour du disque : résistance au composé vibriostatique: orientation vers le genre Aeromonas.
  • Zone d'inhibition de diamètre supérieur ou égal à 15 mm : sensibilité au composé vibriostatique: orientation vers le genre Vibrio (et  Plesiomonas)

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims

 

 
 
Etude de la sensibilité au composé vibrostatique O129

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
ETUDE DE LA SENSIBILITE AU
COMPOSE VIBRIOSTATIQUE O129
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité

Rechercher sur le site

1. PRINCIPE

Ce test permet de caractériser le genre Vibrio (différenciation avec le genre Aeromonas de la famille des Aeromonadaceae).
On met en évidence la sensibilité au composé vibriostatique O129 (2,4 diamino-6,7 diisopropylptéridine) en utilisant un disque imprégné de cette substance. La sensibilité, qui caractérise le genre Vibrio, se manifestera par une zone d'inhibition autour du disque (après ensemencement par inondation d’une gélose Mueller-Hinton).

2. TECHNIQUE

  • Préparation de l'inoculum: une anse de culture liquide de 18 h dans 10 mL d'eau physiologique stérile.
  • Ensemencement par inondation ou écouvillonnage d'un milieu de Mueller-Hinton (voir technique antibiogramme).
  • Dépôt au centre de la boîte un disque imprégné de composé vibriostatique (O129). Appuyer légèrement avec une pince (préalablement flambée) pour assurer l'adhérence du disque.
  • Incubation à 37°C en aérobiose pendant 18h.

3. LECTURE

  • Pas de zone d'inhibition autour du disque : résistance au composé vibriostatique: orientation vers le genre Aeromonas.
  • Zone d'inhibition de diamètre supérieur ou égal à 15 mm : sensibilité au composé vibriostatique: orientation vers le genre Vibrio (et  Plesiomonas)

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims
Etude de la sensibilité au composé vibrostatique O129

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
ETUDE DE LA SENSIBILITE AU
COMPOSE VIBRIOSTATIQUE O129
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité

Rechercher sur le site

1. PRINCIPE

Ce test permet de caractériser le genre Vibrio (différenciation avec le genre Aeromonas de la famille des Aeromonadaceae).
On met en évidence la sensibilité au composé vibriostatique O129 (2,4 diamino-6,7 diisopropylptéridine) en utilisant un disque imprégné de cette substance. La sensibilité, qui caractérise le genre Vibrio, se manifestera par une zone d'inhibition autour du disque (après ensemencement par inondation d’une gélose Mueller-Hinton).

2. TECHNIQUE

  • Préparation de l'inoculum: une anse de culture liquide de 18 h dans 10 mL d'eau physiologique stérile.
  • Ensemencement par inondation ou écouvillonnage d'un milieu de Mueller-Hinton (voir technique antibiogramme).
  • Dépôt au centre de la boîte un disque imprégné de composé vibriostatique (O129). Appuyer légèrement avec une pince (préalablement flambée) pour assurer l'adhérence du disque.
  • Incubation à 37°C en aérobiose pendant 18h.

3. LECTURE

  • Pas de zone d'inhibition autour du disque : résistance au composé vibriostatique: orientation vers le genre Aeromonas.
  • Zone d'inhibition de diamètre supérieur ou égal à 15 mm : sensibilité au composé vibriostatique: orientation vers le genre Vibrio (et  Plesiomonas)

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims