Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
RISQUE ET SECURITE AU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site

A
          Pictogramme : risque biologique

1. LES RISQUES AU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE

Risque = Danger x Probabilité de survenue

 

Pour diminuer le risque microbiologique, il faut savoir:

  • Identifier le danger (micro-organisme)
  • Estimer la probabilité de survenue (causes de contamination).

 

1.1. Identification du danger

Les agents biologiques susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication sont:

  • Les micro-organismes: entités microbiologiques, cellulaires ou non, capables de se reproduire ou de transférer du matériel génétique, y compris les organismes génétiquement modifiés.
  • Les cultures cellulaires: résultat de la croissance in vitro de cellules isolées d'organismes pluricellulaires.
  • Les endoparasites humains.

Ces agents biologiques sont classés en 4 groupes selon leur potentiel de risque :

DOCUMENT 1

1.2. Probabilité de survenue: contamination

                        1.2.1. Circonstances d'une contamination

  • Souillure des mains par des produits pathologiques ou par l'intermédiaire des récipients les renfermant (flacons, tubes mal bouchés)
  • Coupures ou égratignures avec des récipients contaminés (ouverture des tubes ou flacons contenant des prélèvements)
  • Bris de matériel renfermant des produits infectieux
  • Manipulations générant des aérosols infectieux
  • Aspiration orale accidentelle
  • Projections dans des circonstances diverses
  • Accidents de centrifugation.

                        1.2.2. Modes de contamination

  • Contamination par voie respiratoire (transmission aéroportée): inhalation d'aérosols infectieux, voie la plus fréquente.
  • Contamination par voie orale (transmission par voie digestive): objets ou mains souillées portés à la bouche.
  • Contamination par voie cutanéo-muqueuse: piqûre avec une pipette souillée, projection dans l'oeil, contact avec une peau lésée.

 

1.3. Risque autre que microbiologique: risque chimique

DOCUMENT 2

 

2. LA SECURITE AU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE AFIN DE LIMITER LES RISQUES

2.1. La prévention

Vaccination: DT polio (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite), BCG, Typhim, hépatite B.

2.2. La protection

 

RESPECTER LES BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE
(BPL)

  • Porter une blouse non inflammable, propre, couvrante, fermée et réservée au laboratoire
  • Avoir les cheveux attachés
  • Porter les ongles courts
  • Ne porter aucun bijou aux poignets ou aux doigts
  • Se laver les mains régulièrement DOCUMENT 3
  • Ne rien mettre à la bouche (ne pas boire, ne pas manger, ne pas fumer, ne pas mâcher du chewing-gum…)
  • Ne jamais pipeter à la bouche
  • Utiliser du matériel adapté et conforme
  • Limiter et remplacer dans la mesure du possible le matériel coupant et piquant
  • Eliminer les produits et matériels contaminés
  • Utiliser des moyens de protection individuelle (gants DOCUMENT 4, lunettes, masque) et collectifs (PSM : Poste de Sécurité Microbiologique DOCUMENT 5) lorsqu’ils sont nécessaires, et connaître leurs limites.
  • Nettoyer et désinfecter paillasse et matériel après manipulation DOCUMENT 6

AVOIR UNE ATTITUDE REFLECHIE

  • Considérer la salle de travaux pratiques comme un laboratoire
  • Gérer le temps et l’espace
  • Organiser le poste de travail et les manipulations DOCUMENT 7
  • Gérer l’élimination des déchets DOCUMENT 8

SAVOIR AGIR EN CAS D’ACCIDENT

      DOCUMENT 9


 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims