Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
DOCUMENT 6
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site


UTILISATION DE L’EAU DE JAVEL

L’eau de Javel est un désinfectant. Elle est commercialisée sous différentes formes :

  • Solution en bouteilles (1,5 litres à 2 litres)
    titre : 9 degrés chlorométriques (depuis septembre 2001)
    stabilité : six mois.
  • Solution concentrée en berlingot (250 mL)
    titre : 36 degrés chlorométriques (départ d’usine) (depuis septembre 2001)
    à diluer au ¼ (QSP 1 litre d’eau) pour obtenir une solution à 9 degrés chlorométriques
    stabilité : un à deux mois (attention à la date de péremption).
  • Comprimés de dichloroisocyanurate de sodium
    utilisation facile mais d’activité désinfectante moindre : 25 comprimés dans un litre d’eau pour obtenir de l’eau de Javel à 12 degrés chlorométriques.

A partir de la solution mère à 9 degrés chlorométriques, différentes dilutions sont réalisées extemporanément avec de l’eau froide ou tiède (cf tableau ci-dessous).
L’eau de Javel doit toujours être utilisée seule.
Elle ne doit pas être utilisée sur des appareils ou des matériels oxydables (aluminium, cuivre, ...).

 

Utilisation des dilutions à partir de la solution mère à 9 degrés chlorométriques

Dilution de la solution mère à 9° chlorométriques

Degrés chloro-métriques

Utilisation

1/7,5
(135 mL qsp 1 L)

1,2

Désinfection de la paillasse, de la verrerie réutilisable

1/20
(500 mL qsp 10 L)

0,45

Traitement des effluents

1/3
(330 mL qsp 1 L)

3

  • Matériel contaminé massivement
  • Paillasse contaminée accidentellement
  • Cuves à spectrophotomètres de suivi de biomasse
  • Fermenteurs non stérilisables in situ
  • Erlenmeyers de culture ou préculture

 


ENTRETIEN DE LA PAILLASSE

Nettoyage et désinfection lorsqu'il n'y a pas de contamination apparente 
Ils peuvent être réalisés par passage sur la paillasse d'un produit détergent désinfectant en suivant les indications du fabricant (certains allient rapidité et efficacité). Sinon, utiliser un détergent puis un désinfectant selon la procédure suivante :

  • Nettoyer avec un agent tensioactif à l'aide d'un papier absorbant, éliminer ensuite avec les déchets à risque infectieux en portant des gants de ménage.
  • Rincer à l'eau.
  • Désinfecter en laissant agir le produit désinfectant (exemple : l'eau de Javel à 1,2 degrés chlorométriques, fraîchement préparée, durant 5 minutes) mis à l'aide d'un papier absorbant éliminé avec les déchets à risque infectieux.
  • Rincer ou non selon le produit.

Ces opérations doivent être pratiquées intégralement au moins une fois par jour.

 

Désinfection après contamination accidentelle

A chaque fois que du matériel biologique infectieux ou potentiellement infectieux est renversé accidentellement sur la paillasse :

  • Délimiter la zone contaminée.
  • Mettre des gants à usage unique.
  • Absorber le maximum à l'aide d'un papier absorbant éliminer ensuite avec les déchets à risque infectieux.
  • Verser un agent tensioactif en évitant les projections.
  • Essuyer de l'extérieur vers l'intérieur à l'aide d'un papier absorbant éliminé ensuite avec les déchets infectieux.
  • Verser de l'eau de Javel à 3 degrés chlorométriques en recouvrant largement la zone contaminée.
  • Laisser agir 10 à 15 minutes.
  • Essuyer de l'extérieur vers l'intérieur à l'aide d'un papier absorbant éliminé ensuite avec les déchets à risque infectieux comme les gants.
  • Pratiquer ensuite un cycle complet de nettoyage - désinfection de la paillasse.

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims