Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
MILIEU CIN
(Cefsulodine-Irgasan-Novobiocine)
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site

 

Milieu sélectif pour l’isolement des Yersinia

COMPOSITION: en grammes par litre d'eau distillée.

Bio-gelytone....................................17
Bio-polytone....................................3
Extrait de levure...............................2
Mannitol..........................................20
Sels biliaires....................................1
Chlorure de sodium..........................1
Pyruvate de sodium..........................2                                             
Sulfate de magnésium......................0,010
Rouge neutre..................................0,030
Cristal violet...................................0,001
Cefsulodine.................................... 0,015
Irgasan (diphényl éther substitué)...0,004
Novobiocine.....................................0,0025
Agar..................................................13,5
                                   pH = 7,4

 

NB : complément à ajouter au milieu en surfusion : cefsulodine + novobiocine (1 mL/100 mL)

PRINCIPE, INTERET

  • La présence de sels biliaires, de cristal violet, d'irgasan et d'antibiotiques (cefsulodine et novobiocine) inhibe le développement des bactéries à Gram positif et de la plupart des bactéries à Gram négatif en sélectionnant les entérobactéries de l’espèce Yersinia enterocolitica.
  • Le rouge neutre et le mannitol présents dans le milieu permettent une identification présomptive de Yersinia enterocolitica.

 

LECTURE: après incubation de préférence entre 22-32°C, 24 à 48 heures en aérobiose

  • Colonies rouges: acidification du milieu, bactéries mannitol +.
  • Colonies incolores: absence d’acidification du milieu, bactéries mannitol -.

 

NB:

  • Yersinia enterocolitica, fermentant le mannitol, se développe en 24 heures sous forme de petites colonies (1 mm) à centre rouge entouré d'une zone translucide, à contour irrégulier.

Après 48 heures d'incubation, les colonies sont plus facilement visibles et peuvent être entourées d'une zone de précipité de sels biliaires.

  • Des bacilles à Gram négatif, autres que Y. enterocolitica, peuvent se développer.
  • Les entérobactéries fermentant le mannitol (Enterobacter, Citrobacter, Serratia) peuvent être confondues avec Yersinia; une identification biochimique complète est donc nécessaire.

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims