Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
LE MICROSCOPE PHOTONIQUE (OPTIQUE) A FOND CLAIR
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site

 

(utilisé en travaux pratiques)

 

 

Le terme microscope vient du grec « mikros » qui signifie « petit » et « scope » qui signifie « observer ». Le microscope photonique utilise la lumière (photon = particule élémentaire de la lumière). Il permet d’observer des objets ou des êtres vivants dont la taille se situe entre 1 µm et 1 mm, comme l’indique le schéma ci-contre :

z

  • PRINCIPE

Un microscope photonique est aussi appelé microscope optique car il utilise les lois de l’optique. Il est constitué d’un système de lentilles qui assurent le grossissement de l’image.
Voir cours de physique.

  • DESCRIPTION

 

z

 

Quelques précisions concernant:

  • La surplatine ou porte-objet : elle est constituée de deux valets (l’un fixe et l’autre mobile) qui maintiennent la préparation sur la platine, et d’un chariot, mobile horizontalement qui permet de contrôler les déplacements de l’objet au moyen de deux vis de guidage.

 

  • Le condenseur (ou condensateur ou concentrateur): il permet d'éclairer l'objet de façon uniforme et de moduler, grâce à un diaphragme, la quantité de lumière qui arrive sur l'objet. Les microscopes actuels ont un condenseur préréglé pour une efficacité maximale en position haute. Certains microscopes permettent de faire le réglage de Kölher: on concentre la lumière sur la préparation en réglant la hauteur du condenseur, diaphragme fermé, de façon à observer une image la plus nette et la plus petite possible de la source lumineuse avec l'objectif x10; après le réglage du condenseur, on ouvre le diaphragme pour éclairer tout le champ du microscope.
  • Les objectifs (x10, x40, x100): ils sont composés de lentilles qui permettent de donner de l'objet observé une image agrandie et renversée. Ils sont achromatiques, c'est-à-dire prévus pour l'utilisation d'une lumière blanche constituée de la superposition d'ondes de longueurs différentes. On les utilise, soit à sec (état frais), soit à immersion (la lentille frontale trempe dans de l'huile synthétique dite "huile à immersion").

 

  • Les oculaires: ils sont composés de lentilles qui  grossissent l'image donnée par l'objectif, en général 10 fois (8 à 16 fois). Les microscopes utilisés en travaux pratiques possèdent deux oculaires: ils sont dits "binoculaires".

 

  • CARACTERISTIQUES DE L' IMAGE

 

  Œil    
z    
oculaire grandissement G2  
z    
objectif  grandissement G1  
z    
préparation    
z    
lampe    
 
GROSSISSEMENT = G1 x G2
 

Exemple:

oculaire x10 z GROSSISSEMENT = 10 x 100 = 1000
 
objectif x100

 

TAILLE DE L’IMAGE = TAILLE REELLE x GROSSISSEMENT

La netteté de l'image dépend du pouvoir séparateur de l'objectif utilisé, qui est la distance minimale au delà de laquelle il n'est plus possible de percevoir l'écartement entre 2 points.

NB: pour les objectifs à fort grossissement (x100), on intercale une goutte d'huile entre la préparation et la tête de l'objectif pour augmenter la luminosité et la netteté de l'image : observation à l’immersion.

 

  • UTILISATION

 

Le microscope est à manipuler avec précautions: éviter de le déplacer (si besoin, tenir la potence d'une main, l'autre main étant placée sous le pied); ne pas mettre les doigts sur les objectifs et les oculaires.

 

  • Préparation du matériel
    • Possibilité d'observer les cellules vivantes: on les place entre lame et lamelle dans une goutte de liquide.
    • Possibilité de colorations ou préparations spéciales pour mettre en évidence certains détails ou propriétés.

 

  • Mise au point et observation
    • Allumer le microscope (interrupteur)
    • Mettre en place l'objectif désiré
    • Régler approximativement l'éclairage:
      • intensité lumineuse forte et diaphragme aux 3/4 fermé pour les préparations non colorées
      • intensité lumineuse forte et diaphragme ouvert pour les préparations colorées
    • Pour les microscopes binoculaires, régler l'écartement des 2 oculaires de façon à ce que les 2 images se recouvrent parfaitement (on ne doit voir qu'une image parfaitement ronde)
    • Placer la préparation sur la platine
    • Mise au point:
      • En regardant sur le côté, remonter la préparation le plus près possible de l'objectif, à l'aide de la vis macrométrique
      • En regardant dans les oculaires, redescendre la préparation très lentement jusqu'à formation d'une image, à l'aide de la vis macrométrique,
      • Agir sur la vis micrométrique pour avoir une image nette
      • Parfaire l'éclairage.

NB: avec l'objectif x100, on intercale une goutte d'huile à immersion entre la lame et l'objectif, l'objectif devant plonger dans l'huile (l'huile devra être essuyée sitôt après l'observation).

 

  • ENTRETIEN COURANT

 

Après chaque utilisation, l’utilisateur doit :

    • Eteindre le microscope
    • Essuyer les oculaires et les objectifs (en particulier l'objectif x100 qui aura plongé dans l'huile), éventuellement la platine, avec un carré de papier essuie-tout
    • Mettre l'objectif x100 en place en intercalant plusieurs épaisseurs de papier essuie-tout entre la platine et l'objectif (pour absorber un éventuel excédent d'huile)
    • Débrancher le microscope
    • Recouvrir d'une housse qui protègera de la poussière.

Les responsables de laboratoire vérifieront que ces tâches ont été correctement effectuées.

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims