Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
RÉALISATION D'UN FROTTIS
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site

 

BUT: étaler une culture bactérienne ou un produit pathologique sur une lame afin de pouvoir réaliser une coloration permettant l'observation au microscope.

TECHNIQUE

les étapes de la réalisation d'unfrotti

1. Préparation et/ou homogénéisation de l’échantillon et étalement

Utiliser des lames neuves, ou propres et dégraissées (passage à la flamme).

 

Préparation et/ou homogénéisation de l’échantillon

Etalement en spirales du centre vers l’extérieur, puis de l’extérieur vers le centre

Culture en milieu liquide (bouillon)

Culture en milieu liquide (bouillon)

Homogénéiser la culture.
Prélever une goutte de liquide avec une anse de platine ou une öse à usage unique, et la déposer au centre d’une lame.

En fonction du trouble de la culture, étaler plus (trouble important) ou moins (trouble moyen) le frottis. Eventuellement, faire plusieurs dépôts si le trouble est faible.
Réalisation d'un frottis

Culture en milieu solide (colonies)

Culture en milieu solide (colonies)

Réaliser une suspension dense en eau distillée ou physiologique stérile : mettre plusieurs colonies isolées dans un tube contenant 2 mL d’eau stérile.
Homogénéiser.
Prélever une goutte de suspension avec une anse de platine ou une öse à usage unique, et la déposer au centre d’une lame.

Réalisation d'un frottis
Réalisation d'un frottis

OU

Déposer une goutte d’eau distillée ou physiologique stérile sur une lame et y dissocier une colonie bien isolée (ou parcelle de colonie, suivant la taille).

NB : technique plus rapide que ci-dessus, moins de risque d’avoir un frottis trop pauvre…

Risque de frottis trop dense, bien choisir le champ pour les observations…
Réalisation d'un frottis

Produit pathologique (urine, selles, pus...)

Produit pathologique (urine, selles, pus...)

Ex : selles

Le prélèvement peut être utilisé :

  • Pur
  • Après dilution dans de l’eau physiologique (si trop épais)
  • Après centrifugation
Réalisation d'un frottis

2. Séchage:

De préférence à la température du laboratoire (un séchage trop brutal altère souvent la structure bactérienne)
Un frottis est sec quand il prend un aspect mat.
NB : le séchage est rapide si le frottis est mince et régulier.

3. Fixation:

C'est le procédé qui consiste à tuer les bactéries sans altérer leur structure et à les fixer sur la lame.
Il existe plusieurs techniques mais la seule applicable dans tous les cas (cultures bactériennes et produits pathologiques) et qui présente des risques limités (de brûlure et de contamination) est la technique de fixation à l’alcool à froid.

Fixation à l'alcool à froid:
Recouvrir la lame d'alcool pendant 3 min au minimum. Éliminer l'excès. Laisser sécher.

Quelle que soit la technique de fixation employée, la lame doit être rincée à l'eau distillée et égouttée avant d'être colorée.

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims